• jeudi , 21 juin 2018
Économiser grâce à un poêle à bois

Économiser grâce à un poêle à bois

Installer un poêle à bois ou granulés peut effrayer : en effet, cela à un coût et nécessite l’intervention de professionnels. Ces dernières années, le calcul devient cependant de plus en plus intéressant, et le prix des énergies classiques comme l’électricité ou le chauffage au gaz ne cesse d’augmenter.

Quelles économies pouvez-vous réaliser en installant un poêle à bois ou granulés chez vous ? En combien de temps cet investissement sera rentabilisé ? Nous vous aidons à mieux comprendre et choisir le type de chauffage idéal pour votre logement.

Pourquoi choisir un poêle à bois ?

Installer un poêle à bois, c’est avant tout souhaiter économiser sur sa consommation pour chauffer son logement. En plus d’être économique, un poêle à bois est esthétique et permet de retrouver le plaisir d’un chauffage agréable, convivial d’antan. Écologique, économique et esthétique, il convient à tout type de logement, en tant que chauffage principal ou d’appoint?

Poêle à bois et cheminée : quelle différence ?

Alors qu’une cheminée nécessite l’installation d’une hotte et la construction d’un habillage, le poêle à bois s’avère beaucoup simple d’installation. Une cheminée avec insert est globalement plus gourmande en bois et fait parti des murs de votre logement. Un poêle à bois offrira un rendement supérieur à moindre coût, en chauffant par rayonnement : la chaleur se diffuse tout autour de votre poêle, réchauffant les murs et l’air de la pièce.

Poêle à bois ou granulés

Économiser grâce à l’installation d’un poêle à bois ou granulés

La consommation annuelle moyenne des ménages français en énergie pour le chauffage est de 19 000 kWh La consommation énergétique moyenne est donc d’environ 204 kWh/m²/an.

Pour donner un exemple précis, pour une maison de 100 m², la consommation sera d’environ 20 400 kWh par an. Si vous chauffez cette maison à l’électricité toute l’année, vous débourserez environ 2 600€. Avec un poêle à bois, le coût est ramené à environ 650€.

De nombreux facteurs rentrent en considération : l’isolation de votre logement, la puissance de votre installation de chauffage, la variation des prix de l’électricité et du gaz etc..

Bien choisir son poêle à bois

La puissance du poêle à bois est déterminante. Il faut donc bien prendre en compte le volume de la pièce à chauffer pour déterminer le rendement thermique et donc la puissance en kW nécessaire pour chauffer correctement votre logement.

A titre d’exemple, pour chauffer une surface correctement isolée de 10 m² de 2,5m. de hauteur sous plafond, il faudra 1kW. Pour chauffer une surface de 70m², un poêle de 7Kwh sera donc nécessaire.

Attention, il n’est pas recommandé de faire fonctionner un poêle à bois ou granulés en sous-régime : il perdra en qualité de combustion et consommera plus. Il faut donc le faire fonctionner au maximum de sa puissance et ne pas acheter un poêle à bois trop puissant par rapport à la surface à chauffer.

Où installer son poêle à bois ?

Le poêle à bois ou granulés créant une chaleur diffuse, il est recommandé de l’installer au centre de la pièce à chauffer. Il chauffera également, si les surfaces ne sont pas trop grandes, les pièces voisines. Une ventilation permettant de pulser l’air chaud peut être envisagée pour décupler les performances énergétiques.

Amortissement de l’installation d’un poêle à bois ou granulés : combien de temps ?

Encore une fois, il faudra bien prendre en compte les divers paramètres cités précédemment. Il existe également un crédit d’impôt qui s’avère très intéressant. Globalement, on estime un amortissement en :

  • 3 ans si vous passez de l’électricité au bois
  • 5 ans si vous passez du fioul au bois
  • 10 ans si vous passez du gaz au bois

Crédit d’impôt pour l’installation d’un poêle à bois ou granulés

Vous pouvez bénéficier d’une Crédit d’impôt pour la transition énergétique au taux unique de 30%, sans obligation de réaliser un bouquet de travaux. Depuis le 1er septembre 2014, le crédit d’impôt Développement durable s’applique pour l’achat d’un Poêle à Bois (hors coût de la main d’œuvre)

Le crédit d’impôt s’applique au prix de du poêle indiqué sur la facture de l’entreprise ayant réalisé les travaux (hors coûts de main d’oeuvre). Il s’applique sur le montant TTC du matériel, quel que soit le montant de la TVA appliquée (généralement 5.5 % pour les équipements utilisant une énergie renouvelable)

Du 1er janvier 2014 au 31 décembre 2015, le montant total des dépenses en faveur du développement durable donnant droit au crédit d’impôt ne pourra excéder :

  • 8 000 € pour une personne célibataire, veuve ou divorcée
  • 16 000 € pour un couple marié ou pacsé (soumis à une imposition commune)

Ce plafond est majoré de 400 € par personne à charge. Cette majoration est divisée par deux pour les enfants vivant en résidence alternée.

Afin de financer l’acquisition et l’installation d’un poêle à bois, le crédit d’impôt développement durable peut également, sous condition de ressources, être cumulé à un éco-prêt à taux zéro (Eco-PTZ).

Poêle à bois ou granulés

A lire aussi

Laisser un commentaire